Le Suprême Conseil Philosophique

En 2002, avait été créé le CONSEIL INTEROBEDIENTIEL des RITES EGYPTIENS – CIRE – sur l'analyse suivante : Il existait, d'une part, depuis plusieurs années, suite aux différents troubles qui étaient venus durablement perturbés la vie de ces Rites, un certain nombre de structures indépendantes des « grandes » Obédiences (ou des Loges isolées) qui travaillaient selon des Rites Egyptiens que ce soit dans la filiation Robert Ambelain, ou dans d' autres issues de Belgique (Rite de Misraïm, Rite de Memphis-MisraÏm) ou d’Italie.


Elles rencontraient des difficultés liées à leurs faibles effectifs pour vivre la progression de leur chemin initiatique au-delà des 3 Grades bleus, dans ce qui est défini comme les Grades de la Maçonnerie Philosophique, et qui ont comme vocation d' étudier les grands courants de pensée de l'histoire, avec comme objet de pousser à la rechercher des causes et des origines.


D'autre part, des Sœurs ou des Frères, travaillant selon d'autres Rites, et retrouvant une ancienne pratique des premiers temps de notre Maçonnerie, se sentaient intéressés par cette Ecole initiatique différente, puisant ses racines dans les plus antiques Traditions de l'Humanité, cette Maçonnerie dite égyptienne qui, au cours des âges, s'est aussi régulièrement enrichie de tous les apports spirituels découverts par les Hommes et qui a constitué ainsi un corpus initiatique inégalé.Elle avait été également vivifiée, il faut le souligner, par les idéaux de justice et d'égalité des Maçons du XVIIIème siècle.


Mais, c'est surtout dans ses Hauts Grades qu'elle se révèle être le réceptacle incomparable des filiations des Traditions les plus anciennes. En effet, même si ces degrés sont équivalents à ceux du Rite Ecossais Ancien et Accepté, au sein des Rites Egyptiens ils sont vécus de façon très différente, parce qu'ils ne sont ici qu'une étape sur le long chemin initiatique, et non, comme trop souvent, un aboutissement.

Le CIRE avait parfaitement joué son rôle pendant plus de 2 ans, créant d'abord 2 Ateliers de Perfection ( Maitre Secret à Grand Elu de la Voûte Sacrée) l'un à Strasbourg, l'autre à Paris, et au sein de ceux-ci recevant ou faisant progresser un certain nombre de Sœurs et de Frères, toujours plus nombreux.L' écho de cette richesse a été entendu et dans les Vallées de Perpignan, de Fécamp, de Dijon, de Montpellier des projets de création de nouveaux Collèges ont été mis en route, ainsi qu'aux Antilles, à la Martinique.


Parallèlement 2 Chapitres (Chevalier R+C ) avaient vu le jour dans la Vallée de Strasbourg et à Fort de France pour permettre de continuer une progression initiatique harmonieuse. Toutefois s'est posée très vite la question de la légitimité initiatique de cette structure, reposant sur quelques Frères et sans réel souchage sur un tronc authentique des Rites égyptiens.


La sève initiatique doit en effet circuler librement et ne pas, comme trop souvent, et on a pu en mesurer les conséquences néfastes, faire tout dépendre d' un autoproclamé Grand ...., disposant d'une autorité sans aucun contrôle.C'est alors qu'est venue la suggestion de greffer le CIRE sur l'ORDRE MAÇONNIQUE TRADITIONNEL de l'OCEAN INDIEN du Rite Ancien & Primitif de Memphis-Misraïm, Ordre dépositaire légitime de l'ensemble des filiations de ce Rite, dans la voie dite Robert Ambelain. Le SOUVERAIN SANCTUAIRE de l' Océan Indien avait, en son temps, reçu du SOUVERAIN SANCTUAIRE de France l'ensemble des transmissions lui permettant d'assumer son rôle de dépositaire et de gardien des Traditions de la Vieille Egypte.


C'est ainsi que, sollicités par des Sœurs et des Frères du CIRE travaillant en France métropolitaine, ils ont accepté, le 21 août 2003, de leur accorder une Patente pour la création d' un SUPRÊME CONSEIL pour l'EUROPE et les PAYS ASSOCIES – SCEPA -, leur permettant de poursuivre leur chemin initiatique dans les Hauts Grades, jusqu'au Grade de Souverain Grand Inspecteur Général, en restant reliés à la chaîne de la Tradition égyptienne la plus authentique. Le travail a pu ainsi continuer en s'appuyant sur la fraternelle assistance des Frères de l'OMT, et la Pyramide se compléter. Il a ensuite été crée un Aréopage ( Chevalier Kadosh ) dans la Valée de Londres ( Grande Bretagne ), ainsi qu'un Conseil Suprême ( Souverain Grand Inspecteur Général ) sur Paris.

Enfin le Suprême Conseil a été formellement installé le 19 mars 2004.
Tout était ainsi en place pour offrir aux Cherchants sincères une voie pour poursuivre leur parcours initiatique au sein d'une Pyramide dont la légitimité est incontestable et dans un cadre où le travail reste la seule valeur reconnue pour une progression justifiée. Le SCEPA était étroitement associé à la GRANDE LOGE INDEPENDANTE & SOUVERAINE des RITES UNIS – GLISRU -, Obédience qui disposait majoritairement de Loges travaillant selon un Rite égyptien, à travers une Patente qui lui avait été accordée par le SOUVERAIN SANCTUAIRE des GAULES des SUBLIMES ORDRES UNIVERSELS d' EGYPTE.


Ce chemin s'est trouvé brutalement interrompu en 2011, suite à de graves troubles. Le SCEPA, ayant été informé de la résiliation de la Patente qui seule assurait une légitimité initiatique, a décidé de dissoudre les Ateliers qui relevaient de sa juridiction. Mais conscient de sa responsabilité initiatique, il a immédiatement pris la décision d'ouvrir de nouveaux Ateliers pour permettre aux authentiques Cherchants de poursuivre leur quête.

Comme ses statuts le précisent, les Ateliers du SCEPA sont ouverts à tous.

Il lui est, en effet, revenu le souvenir des premiers temps de l'apparition de nos Rites où les Frères, à cette époque, initiés dans d'autres Rites et d'autres Loges, mais insatisfaits car intéressés par une démarche plus ésotérique, venaient frapper à la porte des Temples des Rites égyptiens.

Le SCEPA a donc pris la décision de tenter de retrouver ces moments riches où les échanges spirituels, intellectuels, permettaient d'avancer sur un chemin initiatique débarrassé de toute ambition de pouvoir profane, étrangère à une authentique démarche et d'offrir à celles et ceux qui le souhaitent de venir découvrir ce riche corpus initiatique que constituent les Rites de Memphis et de Misraïm.

Il est aujourd'hui évident que depuis l'apparition de nos Rites, au détour du XVIIIème siècle, ceux-ci ont été l'objet de nombreuses manipulations, ont subi de nombreuses influences d'origines diverses, et pour des buts quelquefois opposés, qui les ont peut-être enrichis, mais qui semblent surtout leur avoir fait perdre leur but initial, ou tout au moins les en avoir éloignés.

Les querelles contemporaines de pouvoir, de reconnaissance, de filiations, ont pour nous comme origine justement cette confusion sur les buts poursuivis.

Les Patriarches Grands Conservateurs ont donc examiné avec attention le corpus initiatique qui nous a été confié et que nous devons retransmettre, en le débarrassant des ajouts plus ou moins authentiques arrivés depuis ces dernières décennies, et il est apparu avec une évidence qui crève les yeux c'est que celui-ci, comme pour toute école initiatique traditionnelle, a comme objectif d'apporter des réponses aux questions que se pose l'homme depuis la nuit des temps, depuis qu'il regarde le ciel et s'interroge sur les étoiles : quelle est l'origine de ce monde dans lequel nous vivons, quel rôle l'homme a t'il a y jouer, et même en a t'il un ?, et une grande interrogation sur la mort.

La science actuelle, après plusieurs décennies de certitudes rationalistes, revient du reste sur ces questions, et les théories nouvelles ouvrent de nouvelles voies à nos interrogations.

Fort de ses analyses, et à la lumière de ces théories nouvelles qui ouvraient sur de nouvelles perspectives, le SCEPA a d'abord voulu redonner du sens aux travaux au sein de tous les Ateliers de la Maçonnerie philosophique, à quelque grade que ce soit, car il lui a semblé que c'était son absence criante et/ou une certaine confusion entre différentes voies, aggravée par le phénomène de l' Internet où tout peut être écrit sans limite et sans possibilité de validation, qui faisait qu'on y constatait un désenchantement certain et un piétinement sclérosant.

Une lecture de tous les rituels à l'aune de cette recherche de réponses à ce qui sera dorénavant appelé les Trois Nobles Questions doit redonner un élan à la vie de ces Ateliers, et à surtout permettre de découvrir que le message initiatique contenu était bien celui-ci et que chaque séquence, en fait, ne fait qu'apporter soit des débuts de réponses, soit affine les questions.

Nous étions loin du message sociétal véhiculé ( ou imposé ? ) par beaucoup d'autres rites et cela confirmait l'originalité évident de nos Rites, nés dans le bassin méditerranéen au sein de différentes Ecoles initiatiques.

N'oublions pas ici la définition de la Maçonnerie philosophique : son objet est de pousser à la recherche des causes et des origines.

Parmi les décisions qui ont été prises par les Patriarches Grands Conservateurs la première a été de modifier l’ ordre de transmission des Grades et de transmettre dorénavant le Grade de  M           aître Parfait avant celui de Maître Secret.

Puis l’ ouverture de ce qui a pris le nom de Propédeutique et qui a comme objectif la formation à tous les Grades, pour assurer de posséder parfaitement chacun d’ eux.

Enfin, très récemment, il a été décidé de modifier certaines dénominations, ne correspondant plus à notre nouvelle structure.

L’ Atelier de Perfection conserve son nom pour le seul grade de Maître Parfait, ensuite il devient Collège Philosophique pour les autres grades transmis  de Maître Secret à Grand Elu de la Voûte Sacrée.

Et, très important, le Suprême Conseil ( ex SCEPA ) prend le nomen de SUPRÊME CONSEIL PHILOSOPHIQUE  et ne se reconnaît qu’ une autorité initiatique, excluant toute autorité juridictionnelle.

Le SUPRÊME CONSEIL PHILOSOPHIQUE en 2016 :

1 Collège de Perfection en la Vallée de Paris : AHURA-MAZDA

1 Collège de Perfection en la Vallée de Montpellier  : HATHOR

1 Collège de Perfection en la Vallée de Ducos ( Martinique ) : ALPHA & OMEGA

1 Collège de Perfection en la Vallée du Rhin : LA CANOPEE

1 Chapitre R+C en la Vallée de Montpellier : GILGAMESH

1 Chapitre R+C en la Vallée de Fort de France : Le CHEVALIER de St GEORGES

1 Chapitre en la Vallée de Paris : MEN TZ’IKIN

1 Aréopage au Camp de Paris : THOR

1 Conseil Suprême en la Vallée de Paris : PASHUPATI

Nous contacter - Vous pouvez nous laisser un message avec le formulaire ci-dessous, merci.